-Faculté des Sciences Sociales, Administratives et Politiques-


Présentation de la Faculté

De nos jours, le règne de la connaissance approximative étant révolue, le recours aux sciences sociales devient de plus en plus croissant. En effet, aussi bien dans les milieux industriels, que dans les administrations publiques et dans les cercles socio-politiques, l’apport des sciences sociales ne se discute plus. Mais, pour y parvenir, la formation doit être intégrée ou harmonieuse.

Cette harmonie part de la conception du profil de l’homme à former et, est garantie par l’exécution rigoureuse d’un programme concerté dont le contenu de chaque enseignement se trouve interconnecté à tous les autres pour constituer, ensemble, un « tout intégré ».

En République Démocratique du Congo, cette exigence pédagogique et didactique s’applique bien au niveau primaire et secondaire où chaque leçon a sa matière clairement identifiée et repartie sur l’ensemble de l’année scolaire. Même en cas de changement, c’est l’enseignant qui s’adapte au contenu et non l’inverse, car ce dernier deviendrait aléatoire.

En tout état de cause, la question fondamentale est celle de savoir : « Que faut-il entendre par Sciences Sociales en Général, et Sciences Sociales selon la tradition universitaire congolaise » ?

Les sciences sociales sont celles dont l’objet est constitué par l’étude des faits « qui ont ceci en commun qu’ils constituent un environnement, un cadre, un milieu qui résultent d’une activité humaine collective et qui conditionnent les activités humaines » . Dans le même ordre d’idées, R. Muchielli note que les sciences sociales ont pour objet, « l’homme dans ses relations avec les autres humains et avec l’environnement régulateur ou modeleur de ces relations. Il fait figurer sous cette rubrique générale : la psychologie sociale, l’anthropologie culturelle, la sociologie, les sciences du langage, la science économique, la science politique, l’histoire, la géographie humaine, la démographie, le droit et les sciences des Institutions »

Il ressort de ce qui précède que les sciences sociales sont diversifiées car, elles tendent à saisir et à interpréter l’infinité des contingences socio-culturelles de l’humanité.

Sous sa dénomination actuelle, la Faculté des sciences sociales regorge cinq disciplines partageant un dénominateur commun à savoir « le discours sur l’homme dans ses relations dialectiques avec autrui et avec la collectivité ». il sied de noter également que chaque diplômé des Sciences Sociales est d’abord et, fondamentalement, un chercheur scientifique et un enseignant.

1. Le département des sciences politiques et administratives :

Ce département a pour objectif spécifique : former des spécialistes en sciences politiques et administratives. En effet, le diplômé en science politique et administratives est un agent polyvalent détenteur des connaissances éprouvées en matière de gestion administrative et d’analyse des questions politiques. C’est un manager capable de travailler, entre autres, à la fonction publique, dans toutes les administrations privées, dans la territoriale et dans la sphère politique tant provinciale que nationale voire internationale. Il est préparé à gérer les ressources humaines, les finances, la formation continue du personnel, les cabinets politiques, etc

2. Le département des Relations Internationales :

La spécificité de ce département est de former des diplômés capables de travailler dans toutes les administrations tant publiques que privées et, plus spécifiquement, dans les missions diplomatiques et para diplomatiques, dans les organisations internationales, dans les institutions bancaires et de politiques internationales.

3. Le département de sociologie :

Ce département est pour la société ce qu’est un médecin pour le corps humain. Le diplômé en sociologie est un agent capable d’analyser les problèmes sociaux et de contribuer à trouver des solutions efficientes. A ce titre, il est impliqué dans le processus du développement humain intégral et dans celui de la reconversion des mentalités hostiles au progrès de la communauté. Il est aussi un élément de référence critique de la société dans la perspective de la transformation sociale. Il est un chirurgien social. Il peut être employé dans les ONG, dans l’administration, dans les entreprises, dans l’encadrement de la société civile, dans divers services en qualité de conseiller, des consultants, etc.

4. Le Département d’anthropologie :

Le cadre formé en anthropologie est appelé à analyser les problèmes culturels et transculturels et, de contribuer à trouver des solutions efficientes. Il est capable de garantir le développement durable, autocentré de chaque peuple à travers le principe d’endogénisation du savoir-devenir. Il peut utilement jouer le role de conseiller, de consultant culturel dans tous les services provinciaux, nationaux et organismes internartionaux engageant le développement national. Il peut gérer, de facon efficiente, les musées, les archives, les bibliothèques, etc.

Contact

Contact: fsspa@uor-rdc.net

Tel: +243 xxxxx