-Breve Historique-


L'Université Officielle de Ruwenzori est un Etablissement d'Enseignement Supérieur et Universitaire initié par le Professeur BBEMO MUSUBAHO MUTATSAPA BAUDOUIN en 1999. A cette époque, la situation politique de la Province du Nord-Kivu, en particulier, et la nation congolaise, en général, étaient en proie à une rébellion politico-militaire qui avait pratiquement scindé la République Démocratique du Congo en deux parties : l’Est était contrôlé par plusieurs rébellions et l’Ouest était administré par le Gouvernement central. Cet état d’insécurité a empêché les jeunes diplômés d’Etat, de la contrée, de poursuivre leurs études supérieures et universitaires, dans les institutions officielles telles que l’Université de Lubumbashi, dans la Province du Katanga, l’Université de Kisangani, dans la Province Orientale, et l’Université de Kinshasa, dans la Capitale de la République. Pour parer à cette insuffisance d’Etablissements d’Enseignement Supérieur et Universitaire du secteur public, et pour satisfaire à la forte demande d’instruction des jeunes diplômés d’Etat, dans les territoires de Lubero et de Beni, le Professeur BBEMO MUSUBAHO MUTATSAPA Baudouin a initié le projet de l’érection d’une institution d’Enseignement Supérieur et Universitaire devant desservir les deux territoires susmentionnés. Il a fallu à l’illustre initiateur de présenter le projet de l’Etablissement à l’administration de la rébellion qui trônait au Nord de la Province du Nord-Kivu,à savoir le Rassemblement Congolais pour la Démocratie, aile Kisangani, dit Mouvement de Libération, R.C.D. / K.M.L. en sigle, de Antipas MBUSA NYAMWISI. Le projet a reçu un avis très favorable si bien que l’administration rebelle s’est investie à le réaliser, à travers les commissariats qu’elle organisait. Le 30 mars 2000, à Beni, le Professeur WALLE SOMBO, alors Commissaire à l’Education Nationale, à la Jeunesse, aux Sports et Loisirs, signe l’ARRETE N° 023 / RCD.ML / CEDNJSPL / CABCOM / WS / 2000 du 30/03/2000 portant CREATION D’UN INSTITUT INTERFACULTAIRE DANS LA PROVINCE DU NORD-KIVU. A sa création, l’Etablissement est connu sous la dénomination suivante : « INSTITUT INTERFACULTAIRE ISHANGO », I.F.I. en sigle. L’intention de l’autorité politique consistait à faire de l’IFI un foyer de développement et de diffusion des connaissances scientifiques ainsi que des technologies au profit de la population de Beni, de Butembo et de Kirumba, comme le témoigne l’Arrêté qui lui octroyait huit facultés :

-les sciences de l’information et de la communication,

-les sciences du droit,

-les sciences économiques,

-les lettres,

-les sciences exactes,

-les sciences de la santé,

-les sciences psychologiques et de l’éducation,

-les sciences sociales, politiques et administratives.

Le premier cours a été enseigné le 16 octobre 2000 : Le chef de Travaux PALUKU KINYOMA Laban a donné la législation sociale aux étudiants inscrits en Faculté des Sciences de la Santé. Dans la suite des activités, la formation s’est organisée sur trois campus : BENI, BUTEMBO, KIRUMBA, jusqu’à ce que l’essaimage des institutions d’enseignement supérieur et universitaire, dans les autres provinces de la République Démocratique du Congo, vient imposer une rectification d’appellation entre deux I.F.I. : l’Institut Interfacultaire d’Ishango, d’une part, et l’Institut Facultaire d’Information, l’ex I.S.T.I. (Institut Supérieur de Techniques d’Information), d’autre part. Le 11 septembre 2002, à Beni, le Commissaire Adjoint à l’Education Nationale, signe l’ARRETE N° 012 / CEDEN / RCD/ KIS-ML / 2002 du 11/09/2002 portant changement de dénomination d’une institution d’enseignement supérieur dans la Province du Nord-Kivu. L’Institut Interfacultaire d’Ishango est rebaptisé CENTRE UNIVERSITAIRE DE RUWENZORI, C.U.R. en sigle. C’est à l’occasion de cette nouvelle dénomination que les armoiries de l’Etablissements sont conçues et représentées dans l’écusson. Lors de la réunification de la République Démocratique du Congo, à l’issue des Accords de SUN CITY qui réconciliaient les belligérants à Pretoria en Afrique du Sud, en dates des 16 et 17 décembre 2002, vu que le Rassemblement Congolais pour la Démocratique, aile Kisangani, dit Mouvement de Libération (RCD/KML) se ralliait dès le premier semestre 2003 au Gouvernement Central, il était évident que le Centre Universitaire de Ruwenzori devait entreprendre les démarches nécessaires pour sa reconnaissance officielle auprès du Gouvernement Central. En réponse à la démarche administrative engagée par le Centre Universitaire de Ruwenzori, le Vice-Ministre National de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Jérôme KAMATE LUKUNDU autorise, le 05 avril 2005, une mission d’évaluation composée de Professeur MWABILA MALELA et de Maître FATAKI WA LUHINDI sur les sites de l’Etablissements.

Le rapport de mission du 09 juin 2005 sur l’enquête de viabilité approuve le Centre Universitaire de Ruwenzori comme éligible au statut d’Institutions d’Enseignement Supérieur et Universitaire satisfaisant aux normes en vigueur. Dans l’objectif de renforcer sa capacité sur le plan académique et administratif, le C.U.R. avait été mis sous la supervision de l’Université de Kisangani en vue de sa prise en charge progressive par le gouvernement central de Kinshasa. Le 30 août 2005, le Centre Universitaire de Ruwenzori est pris en charge par le Trésor Public par l’ARRETE MINISTERIEL N° 045 / MINESU / CAB.MIN / FL / RS / 2005 signé par le Ministre Jean-Pierre LOLA KISANGA. La prise en charge du CUR par l’Etat Congolais propulsera les enseignements et la formation vers un meilleur encadrement scientifique et académique des étudiants si bien qu’avec ses trois campus l’Etablissement s’est doté des moyens suffisants pour s’affranchir administrativement de l’Université de Kisangani. Le 17 juillet 2007, il a plu au Ministre de tutelle, Sylvain NGABU CHUMBU, d’autonomiser le Centre Universitaire de Ruwenzori en l’en faisant L’UNIVERSITE OFFICIELLE DE RUWENZORI, U.O.R. en sigle, par l’ARRETE MINISTERIEL N° 048 / MINESU / CAB.MINETAT / SG / KJ / 2007. Dans la politique d’éducation et d’essaimage des institutions d’enseignement supérieur et universitaire adaptée aux besoins des contrées de la République Démocratique du Congo, le ministère de tutelle adopte l’idée de rapprocher la formation des cadres au milieu socio-culturel qu’ils habitent, en luttant contre la mauvaise pratique des auditoires délocalisés qui décrébilise et désacralise le système éducatif supérieur et universitaire sur lequel pourtant devait se fonder la régénération de l’élite congolaise. Pour reformer en profondeur le secteur de l’enseignement supérieur et universitaire dans l’objectif d’en faire le fer de lance du développement et de l’émergence de la nation congolaise, le ministère de tutelle autonomise les auditoires ouverts à Beni par l’Université Officielle de Ruwenzori, en les élevant au rang d’une institution qu’il dénommera L’UNIVERSITE OFFICIELLE DE SEMULIKI. Actuellement, L’UNIVERSITE OFFICIELLE DE RUWENZORI fonctionne entièrement sur le site de la ville de BUTEMBO, étant donné que l’ARRETE MINISTERIEL N° 123 / MINESU / CABMIN / TMF / RK3 / CPM / 2015 du 17 octobre 2015 a interdit le fonctionnement de tous les auditoires délocalisées des Etablissements d’enseignement supérieur et universitaire, sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

-Vision-

L'Université Officielle de Ruwenzori a la vision de l’excellence dans la formation des étudiants et de la qualité dans les prestations des enseignants. Depuis sa création, l’Université Officielle de Ruwenzori s’investit dans l’éducation et l’instruction de la jeunesse congolaise en vue d’atteindre le sommet de la science et de la technologie. Née dans le contexte de la rébellion, l’Université Officielle de Ruwenzori s’est engagée à promouvoir l’éducation puisqu’elle est convaincue que grâce à l’éducation, il deviendra possible d’extirper dans l’esprit des congolais, qui vivent à l’Est de la République, les racines de la division et de la manipulation. Vu sa position stratégique en Afrique Centrale, elle a une vision interculturaliste, visant à établir une synergie scientifique dans la région des Grands Lacs. L’Etablissement entrevoit d’être un foyer de rayonnement des connaissances faisant la jonction entre la République Démocratique du Congo, pays francophone, et les républiques anglophones de l’Afrique Centrale qui se trouvent à l’Est du continent. Sa vision est d’être, au terme de son implantation, une université à vocation sous-régionale faisant l’alliance entre les pays officiellement francophones et les Etats anglophones.

Mission:

En tant qu’Université Publique, l'Université Officielle de Ruwenzori a la mission d’éduquer et d’instruire la jeunesse congolaise, conformément aux valeurs de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, à savoir la probité scientifique et la conscience professionnelle, que reprend admirablement la tutelle dans l’adage latin « Scentia et Conscentia ». L’Université Officielle de Ruwenzori a la noble mission de répondre à la demande d’instruction formulée par la jeune congolaise, en général, par la jeunesse provinciale du Nord-Kivu, en particulier, la jeunesse locale de Butembo, de façon singulière. Ayant été implantée, dans la contrée des deux territoires, en l’occurrence le territoire de LUBERO et celui de BENI, l’Université Officielle de Ruwenzori a la mission spécifique d’apporter aux besoins sociaux, culturels, économiques, politiques, sanitaires, technologiques, juridiques, éducatifs, communicationnels, et environnementaux les contributions scientifiques appropriées. C’est ce qui explique le choix de ses huit facultés actuellement organisées. Cette mission s’exprime mieux dans la devise et les armoiries de l’Etablissement.

Devise:

L’Université Officielle de Ruwenzori a pour devise : « Pro Patria Semper ! » Cet adage latin qui se traduit littéralement par « Toujours pour la Patrie ! » est la seconde partie d’un slogan attribué à Jean-Baptiste COLBERT. Le Professeur BBEMO MUSUBAHO a sans nul doute choisi cet adage, à cause de sa formation de linguiste. Le slogan complet est : « Pro Rege Saepe, Pro Patria Semper ! » «Pour le roi souvent, pour la patrie toujours ! » Ce que l’Université Officielle de Ruwenzori hérite de cet homme politique français (29/08/1619 – 06/09/1683) ministre des finances du Roi Louis XIV c’est la probité et l’équité dans sa gestion des dépenses de la royauté. Grâce à sa saine gestion, le royaume n’a pas sombré dans les excès de la cour, mais a plutôt mis en premier lieu l’honneur et la loyauté envers la nation (la patrie). Autrement dit œuvrer pour le roi, c’est souvent qu’il faut le faire, par contre œuvrer pour la patrie, c’est toujours qu’il faut le faire. La patrie prime sur le roi ! Cela témoigne de l’impartialité de la science ! Cet adage est la réplique qu’Aristote rétorque à Platon lorsqu’ils opposent leurs avis scientifiques sur la fameuse théorie des idées. La tradition rapporte que Aristote justifie son opposition à la théorie de son maître Platon en disant que : « Amicus Plato, sed magis amica veritas » (Ethique à Nicomaque, I, 4), c’est-à-dire « Platon m’est cher, mais la vérité m’est encore plus chère ». Si les amis et la vérité nous sont chers ensemble, il convient de donner à la vérité la préséance et la préférence. La science est universelle, elle n’est pas partiale ! Notre patrie est la science ! Notre Alma Mater prime sur les autres domaines ! Servir la science et se sacrifier pour la science ! pro-patria-semper

Emblemes :

Les armoiries de l’Université Officielle de Ruwenzori ont été conçues au début de l’année académique 2002 – 2003. L’Etablissement venait d’être rebaptisé Centre Universitaire de Ruwenzori après l’ancienne appellation Institut Interfacultaire d’Ishango. Il y a lieu de rappeler ici qu’ISHANGO est un site archéologique situé à plus ou moins 80 kilomètres à l’Est de la Ville de Butembo, à l’exutoire du Lac Edouard, près de l’endroit où la Rivière Semuliki charrie les eaux vers le Nord. Ishango est connu comme le site où, en 1950, le géologue belge Jean de HEINZELING DE BRAUCOURT découvre des ossements sur lesquels des incisions sont faites sur chacune de leurs faces. Bien qu’il existe plusieurs présomptions sur l’interprétation de ces incisions, la plupart d’entre elles évoluent vers un système antique de comptage. Ce qui veut dire que l’homme qui a fait ses incisions voulait représenter un calcul arithmétique qui reflète le calcul des premières connaissances mathématiques dans la contrée de la Rift Valley. Les ossements d’Ishango peuvent donc être compris comme une calculette antique. Les hommes qui ont jadis habités cette région du monde peuvent être considérés comme des savants en mathématique 20 000 ans avant Jésus-Christ. Lorsque les initiateurs de l’IFI choisissent Ishango comme dénomination de l’Etablissement, c’est dans l’idée de perpétuer la science, ici les mathématiques, qui, depuis l’Antiquité, marque l’histoire de la région dans laquelle a été fondée l’institution qui est devenue plus tard l’Université Officielle de Ruwenzori. Cette idée ne s’est pas estompée lorsque l’Etablissement a changé de dénomination, car le remplacement d’ISHANGO par RUWENZORI n’est que factice. ISHANGO et RUWENZORI sont des sites géographiques qui se situent dans le même espace géographique. Le mont Ruwenzori se trouve à moins de 100 km au Nord d’ISHANGO. La vue des armoiries de l’Université Officielle de Ruwenzori montre, dans la partie droite, le Lac Edouard, précisément près du Site d’Ishango. La vue représentée oriente le panorama d’une personne qui se trouve sur le Lac Edouard, ou bien sur sa bordure Est, qui regarde vers le Nord où se trône le majestueux Mont Ruwenzori au sommet enneigé, entouré de la végétation verte des montages, dans une journée ensoleillée par un beau temps. Sur le Lac Edouard flotte le Livre ouvert de la connaissance et du savoir au-dessus duquel se pose la Clé de la Réussite de la vie. La partie gauche de l’écusson représente les couleurs de l’éducation nationale congolaise : le bleu-ciel et le jaune. La lance (noire à la pointe blanche) donne l’élévation vers les trois étoiles jaunes de l’excellence du monde de la science (le bleu frappé des trois étoiles) séparé du monde de la vie (le bleu du bas) par la bannière jaune (l’école) en-dessous des étoiles.

Valeurs :

Les armoiries de l’Université Officielle de Ruwenzori reprennent non seulement la devise de l’Etablissement mais aussi les symboles de son implantation. L’interprétation de ces armoiries peut être facilement accessible, pour fixer les valeurs que l’Université défend. La partie gauche de l’écusson veut montrer que l’Université Officielle de Ruwenzori est un Etablissement Public qui est destiné à la formation de la jeunesse congolaise du pays. Elle véhicule les valeurs de l’éducation nationale par les couleurs de la nation. Le bleu-ciel représente la paix que les Congolais ont chèrement acquise en s’affranchissant du joug colonial belge. Cet affranchissement s’est fait par une arme la lance traditionnelle, symbole de la lutte contre l’oppression. La couleur noire de la manche de la lance symbolise les valeurs culturelles de la race noire, valeurs appelées au brassage avec les valeurs culturelles de la race blanche, représentée par la pointe blanche de la lance. L’éducation congolaise est ainsi ouverte à l’interculturalité. La lance donne l’axe de l’orientation d’un bleu-ciel du bas, la paix du monde de la vie, vers le bleu-ciel du haut, la paix du monde de la science. Entre les deux mondes se trouve une bannière jaune-or qui symbolise la richesse de l’école, lieu de passage où l’instruction assure l’élévation de la vie vers la science. En effet, la science est siège de l’excellence que les trois étoiles en jaune-or symbolisent de façon admirables, c’est-à-dire les modèles qui irradient de leurs lumières tous les domaines de la vie quotidienne. La partie droite de l’écusson veut montrer que l’Université officielle de Ruwenzori est un Etablissement Public Régional devant former la jeunesse congolaise de la contrée dans laquelle il est implanté. L’écusson met l’accent sur le Lac Edouard, patrimoine de l’Humanité situé dans le Parc National des Virunga. La conservation et la préservation de la nature sont des valeurs que l’Etablissement défend, à travers ses enseignements en sciences. Le livre de la connaissance et du savoir flotte sur le Lac Edouard pour signifier que la science permet de transcender les vicissitudes de la nature et précisément les méandres des étendues d’eau, considérées dans les traditions africaines comme l’habitat des forces maléfiques. Ce livre de la connaissance et du savoir procure la Clef de la Réussite qui invite la personne en sa possession à surmonter les obstacles de l’existence, représentés par le Mont Ruwenzori qu’il faut absolument gravir, car à son sommet enneigé se trouve la couronne de la sagesse. La blancheur des neiges éternelles symbolise la blancheur des cheveux des personnes de troisième âge que les expériences de la vie et les témoignages de l’existence ont assagi, dans la société. Le Mont Ruwenzori est doublement symbolique de l’obstacle à franchir et de la saveur de la réussite, pour les personnes qui auront atteint la cime de la science et de la technologie. Par conséquent, le Mont Ruwenzori appelle les enseignants et les étudiants à se surpasser pour atteindre le ciel ensoleillé qui constitue le temple de la perfection, l’Alma Mater, qui nourrit la recherche, la publication, l’enseignement, la professionnalisation et la curiosité scientifique.-

Butembo 28 Août 2016.

Professeur Jean-Roger SYAYIPUMA KAMBERE, PhD Philosophe,

Recteur de l’UOR.